Vous vous êtes encore réveillé ce matin réalisant que vous n’aviez que deux passions dans la vie :  la science et les concours.

Longtemps vous avez cherché comment combiner ces deux étincelles qui illuminent votre existence.

Mais vous trouvez que porter une blouse tient d’un goût vestimentaire douteux, l’eau salée relève pour vous de la magie,  les combats de robots pourrait signer l’avènement des machines prédites par le grand prophète James Cameron et puis honnêtement, les scientifiques sont bien arrogants de se la raconter en latin alors qu’il existe les mêmes mots dans notre dictionnaire français bien républicain.

Alors vous vous êtes tourné vers un événement d’une portée plus mainstream, les prix Nobel, car tout le monde en parle et forcément si on en parle ça doit être sacrément fun. Mais là encore, aprés vous être retrouvé dans l’incapacité d’orthographier proprement le nom des lauréats vous y perdu intérêt car vous ce que vous aimez dans la vie c’est délirer (et je vous comprends).

Qu’à cela ne tienne, les Ig Nobel sont là pour vous !


Les Ig Nobel, mais c’est quoi donc ?


 

Enfin vous allez pouvoir savoir les choses de la vraie vie !

Est-il préférable de recevoir une bouteille de bière pleine ou vide sur la tête ?

Les rats savent-ils distinguer le japonais du néerlandais ?

La pizza italienne rend-elle immortelle ?

Camarade, estimez vous heureux car la science a  aujourd’hui réponses à vos interrogations.

 

Neil deGrasse Tyson and Leighann Lord dive into the strange world of the Ig Nobel Prize for research that “first makes you laugh, then makes you think.”

 

Le prix Ig Nobel est un prix parodique du prix Nobel décerné chaque année à dix recherches scientifiques qui paraissent insolites mais qui amènent un second degré de lecture sous-jacent.

Récompenser des recherches amusantes et faire réfléchir, voici l’objectif de ce prix.

 

Chaque année depuis 1991, le magazine scientifique humoristique, Annals of Improbable Research (AIR) organise l’événement en partenariat avec les université d’Harvard et du Massachusetts Institute of Technology.

Encore une fois, bien qu’elles semblent assez farfelues ces recherches ont une portée bien sérieuse.

Pour exemple, prenons lors de la plus récente cérémonie l’exposé sur une étude publiée en 2015 dans la revue Journal of Experimental Biology par l’équipe du Dr. Stephan Reber et reposant sur cette expérience: faire crier un alligator chinois femelle (Alligator sinensis) dans une chambre contenant un mélange d’hélium et d’oxygène, l’objectif  étant d’étudier les vocalisations du crocodilien en altérant leur fréquence grâce à l’hélium. Les résultats ont permis de conclure que les sons émis bénéficiaient bien d’un phénomène de résonance et donc qu’ils devaient varier en fonction de la taille de l’animal.

 

« Quand vous inhalez l’hélium d’un ballon de baudruche, vous commencez à avoir une drôle de voix parce que l’hélium est moins dense que l’air normal, et la vitesse du son plus élevée« , a expliqué Dr. Stephan Reber, principal auteur de l’étude. « Ce qui change avec l’hélium, c’est la résonance, pas les vibrations de nos cordes vocales. Donc un animal qui produit un son différent a de la résonance« .

 

© Stephan A. Reber et al, Journal of Experimental Biology

© Stephan A. Reber et al, Journal of Experimental Biology

 

Des études loufoques et également sérieuses avait-on dit…

Mais quels sont donc les critères de sélection des lauréats ?

Le prix est décerné une fois par an parmi une vaste liste de catégories pour certaines assez similaires à celles des prix Nobel : chimie, éducation, économie, biologie, littérature, paix, art, médecine, nutrition, physique,  psychologie, communication, entomologie ou encore consumérisme. Il ne s’agit ici que d’une infime partie des catégories existantes, les domaines possibles touchant toutes les branches de la science.

Answering the question that won me the Ig Nobel prize: Are cats liquid?

 

Pour se voir recevoir un prix trois options existent:

1- Avoir une recherche concluante répondant à une question qui semble n’avoir que peu d’intérêt, voire être risible, par rapport à l’effort fourni;

2- Avoir une recherche non probante alors qu’elle annonçait initialement des résultats spectaculaires;

3- Effectuer une recherche critiquant directement et avec humour un prix Nobel officiel.

 

Vous doutiez que vos études sur la pousse de cheveux à l’aide de soda puisse un jour trouver son public ?

N’ayez crainte, rien n’est stupide et chaque question mérite sa réponse aussi drôle ou farfelue soit-elle.

 

Maintenant vous savez.

 

NB : Aviez-vous remarqué que Ig Nobel était un jeu de mot sur Ignoble ?

Quels plaisantins ces scientifiques !



Références 

  • Site officiel Ig Nobel
  • Ig Nobel définition, wikipédia
  • The Ig Nobel Prizes : « The Ig Nobel Prizes honor achievements that first make people laugh, and then make them think. The prizes are intended to celebrate the unusual, honor the imaginative — and spur people’s interest in science, medicine, and technology. »

Unnecessary Knowledge, la pastille de connaissance inutile qui vous permettra de briller en société et d’épater même vos amis les plus calés.

Un Commentaire

  • Laure-Anne F-B dit :

    Qu’est-ce que l’étude sur la résonance des cris de l’alligatore chinoise est supposé nous donner à penser?
    Quant à l’alligator, encore heureux que l’hélium ne l’ait pas transformé en incontrôlable drone…cela aurait été drôle mais pas très korrekt !

Laisser un Commentaire