ET RETOUR DE BÂTON

Je tiens à souligner que si tout est presque vrai, tout est faussé. Nimbé d’exagérations… De déformations arrangeantes … C’est qu’il y a dans l’humour et la narration comme la nécessité d’un truc qui racle… Et non, Juno n’est pas un monstre. Et Audrey n’est pas un singe… (Mes antennes oculaires sont par contre véritables)

Hum… Bon, suite et fin de la fin, demain dans l’ épilogue…

Laisser un Commentaire