Intelligence artificielle : son réel impact sur notre quotidien

 

Lire morceau 5

 

In Principio se présente comme un laboratoire de recherche fondamentale en Compréhension du Langage Naturel. Fondée en 2017 par Gilles Dumont d’Ayot, docteur en I.A. (Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse), et Alexandre Barillet (Ecole Supérieure de Commerce de Paris), cette entreprise s’est lancé ce défi : être la première à créer une authentique intelligence de synthèse.

6 Shopping en ligne

Outre le développement exponentiel des chatbots sensés accompagner vos achats, l’IA a largement déjà pénétré le marché du business online et depuis fort longtemps: c’est ainsi par exemple que l’IA a fait irruption chez Amazon, il y a des années de cela, au travers de leur moteur de recherche qui vous propose les produits a priori les plus pertinents voire mieux les opérations de cross-selling (le fameux « les internautes ont aussi consulté ces produits »). Ces produits ne sont pas choisis aléatoirement : l’IA prend en compte votre profil d’internaute, votre âge, vos consultations précédentes, vos achats antérieurs, etc…pour vous clusteriser avec d’autres au moyen de coefficients de corrélation mathématiques que même les concepteurs des algorithmes afférents sont incapables d’expliquer : vous avez acheté des concombres mardi et vous avez consulté un CD de Johnny mercredi, alors il y a 77.7% de chance que vous achetiez une ampoule connectée le jeudi…Eh oui, la magie du réseau de neurones artificiels. Ne riez pas, d’après Amazon, ce principe de recommandation/suggestion aurait permis à Amazon d’augmenter ses ventes de 5.9% (sur une base à plusieurs milliards de $) même si d’autres études parlent, elles, de +30%…

Autre sujet : quand on parle d’achat en ligne, on parle forcément de transactions par cartes bancaires. Et quand on parle d’achat en ligne, l’ombre de la fraude à la carte bancaire n’est jamais très loin. Dans ce domaine, le machine learning s’avère également particulièrement utile. Mais, contre toute attente, l’IA ne sert pas seulement dans la détection de possibles fraudes mais…aussi pour réduire les refus de transactions légitimes, elles, alors que les algorithmes traditionnels les auraient refusées par simple suspicion. Mastercard expliquait par exemple en 2016 que les refus de paiement erronés pour fraude supposée pesaient $118 Mds par an !

Dans le futur, l’IA permettra encore plus de personnalisation en vous proposant un site et un catalogue sur mesure. Des boîtes comme Optimizely y travaillent en permettant aux e-commerçants de faire de l’A/B testing poussé.

7 Vocal First

Nous prenons tous, petit à petit, l’habitude de parler à nos machines et l’avènement du « OK Google » ou du « Alexa, fais ceci » ne feront qu’amplifier ce mouvement ces prochaines années. Plus de 20% des recherches annuelles sur Google l’ont déjà été par la voix.

Ce principe de reconnaissance vocal ou « speech to text » explose grâce à la technologie des réseaux de neurones. Alors que le taux d’échec des machines était en la matière proche de 100% au milieu des années 90 (c’est à dire il n’y a pas si longtemps…), il avoisine à présent les 5%, c’est-à-dire le niveau de l’oreille humaine.

Ce boom de la reco vocale marque la future explosion des assistants personnels tels que Google Assistant, Siri ou Cortana. Cet été, Google a d’ailleurs fait grand bruit (Google Duplex) en montrant que son assistant pouvait prendre RDV pour vous, seul, auprès d’un coiffeur en ayant une conversation assez naturelle.

Alexa d’Amazon n’est pas en reste : elle permet d’interroger le web, de créer des listes de tâches, de commander en ligne, de définir des rappels ou encore de mettre de la musique.

Ce genre de robots équiperont sans doute demain les logements en natif dans ce que l’on nomme déjà les SmartCities.

Vous le voyez, l’IA commence à être derrière de nombreux gestes apparemment anodins et pourrait bien dans un futur proche l’être derrière presque chacun…

 

Pour de plus amples explications on lira Le jour où ils ont mis un cerveau dans mon aspirateur : tout savoir sur l’Intelligence artificielle, avant qu’il ne soit trop tard par Alexandre Barillet.

 

Laisser un commentaire