Une nouvelle fois ce matin votre n’entendez pas votre réveil sonner et réalisez avec agacement que vous êtes encore en retard, votre petit orteil décide d’embrasser avec ferveur le pied de la table basse, l’eau chaude est en panne, votre pantalon préféré est troué et des travaux au pied de votre immeuble vous empêchent de reculer votre véhicule. Pourrait-ce être pire ?

 


La loi de Murphy, mais c’est quoi donc ?


Elle est avec la théorie du chaos, la relativité générale et la mécanique quantique une des plus grandes découvertes du millénaire.

Loi de l’Emmerdement Maximum, Loi de Finagle, du Pessimisme ou encore de la Tartine beurrée, autant de noms pour la Loi de Murphy, qui par sa véracité empirique fait nombre de ravages depuis l’aube des temps, touchant indifféremment les puissants comme les plus démunis.

 

À l’origine, celle-ci s’énonçait ainsi S’il existe plusieurs façons d’aboutir à un résultat, et que l’une d’elles peut aboutir à une catastrophe, alors quelqu’un la choisira mais a ensuite dérivée au fil des années pour devenir simplement si quelque chose peut mal tourner, alors ça va forcément mal tourner.

Citation drôle de Karma imprimable wall art jai vu ce | Etsy

En 1949, Edward A. Murphy , Jr. alors ingénieur du projet USAF MX981 de l’US Air force fut victime de la loi qui portera son nom.

Au cours d’une de ces expériences un ensemble de 16 accéléromètres furent accrochés en divers endroits du corps du sujet, le Major John Paul Stapp. Il y avait alors deux façons uniques d’accrocher chaque capteur à sa monture, bien évidemment quelqu’un installa les 16 capteurs dans la mauvaise position. Ainsi Murphy prononça alors sa loi.

Résultats de recherche d'images pour « baton roue »

Étant plus qu’une vision humoristique de réactions en chaine chaotiques d’individus déclarant avec certitude que l’univers entier s’acharne à un instant précis sur leur être , cette loi présente un intérêt non négligeable dans les domaines de la conception et de la sûreté où les inventeurs s’adonnent à imaginer les dysfonctionnements de leurs produits et les dérives improbables de leurs usages en misant sur la malchance et sur l’intelligence à demi-mot des futurs consommateurs.

Cette loi trouve également des applications dans deux usages professionnels :

la première dans le domaine statistique en partant du principe que si beaucoup de personnes actionnent un appareil et qu’il existe ne serait-ce qu’« une » façon de se tromper, il existera statistiquement des gens qui feront cette erreur.

La seconde dans le domaine de la psychologie afin de mettre en en lumière l’impact d’une appréhension négative des patients sur leur vie.

 

Enfin, sachez que la Loi a engendré nombre de lois dérivées, corollaires, émules, variations et études scientifiques plus ou moins fiables qu’il serait trop long de lister ici, je vous invite donc si le cœur vous en dis à en faire la découverte dans les liens placés ci-dessous en référence.

 

Maintenant vous savez .



Références 

  • Richard Robinson, Pourquoi la tartine tombe toujours du côté du beurre – La Loi de Murphy expliquée à tous, coll. « Oh, les Sciences ! », Éditions Dunod, octobre 2014

 

(Photo de Laurent Verdier)

Unnecessary Knowledge, la pastille de connaissance inutile qui vous permettra de briller en société et d’épater même vos amis les plus calés.

Luther J. Crown

Luther J. Crown

Collectif d'auteurs, créatifs et musciens. Amoureux des bons mots et de l'humour cocasse.

Voir tous ses articles

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.