Chè(e)r(e)s lectrices et lecteurs, auteurs et autrices, salut à vous !

1 Statistiques et modifications

Du 15 novembre 2019, date de création de la revue, au 10 septembre 2020, Fragile a reçu au moins 6 000 visites, soit en gros 130 visites hebdomadaires, la fréquentation augmentant régulièrement (sauf en août). A chaque visite étaient vues 5 « pages », une page correspondant à une publication quelle qu’en soit la longueur. Selon Florian Jacquet, créateur de sites web et directeur technique de Fragile, cette situation est bonne.

A la suite des commentaires reçus, Florian a apporté des modifications :

-des caractères plus grands et de couleur noire afin de rendre plus aisée la lecture ;

-une nouvelle rubrique intitulée Les Auteur-e-s ;

-un lien au bas de chaque article renvoyant aux publications de l’auteur(e) dans Fragile.

2 De nouveaux contributeurs

Bernard Marconot a commencé à publier ses photographies d’oiseaux et d’insectes dans une série que j’ai intitulée natures ViVes. Il nous ouvre ainsi une fenêtre sur la beauté du vivant.

Dans le domaine de l’histoire de l’art, Laurent Bolard a commencé à publier des articles et des récits, sans qu’on sache toujours si on est dans l’étude scientifique ou dans la fiction. Il met ainsi en place les différentes pièces d’un puzzle qui nous réserve des surprises.

3 Les nouvelles orientations de Fragile

Dans les arts plastiques, Fragile s’attachera à repérer les artistes émergents sur la Planète et contribuera dans la mesure de ses forces (celles d’un colibri) à les faire connaître. Ce travail est déjà commencé avec Ségolène Cavelot (France), Férielle Doulain-Zouari (Tunisie), Kokou Makouvia (Togo), Immy Mali (Ouganda). Il se fait parfois en collaboration avec le site Les Consœurs, que je vous invite à visiter. Fondé par deux jeunes femmes, Isaure et Léa, il s’attache à faire découvrir des artistes femmes dans le monde.

En littérature, une nouvelle génération de poètes et de traducteurs de poésie est en train d’émerger. Âgé(e)s de moins de trente ans, elles ils écrivent en français voire en anglais. La revue Fragile est honorée de les publier, et de contribuer ainsi dans la mesure de ses forces (celles d’un bengali) à l’avenir de la poésie en France. Ce sont, en particulier, Lénaïg Cariou, Alban Kacher, Stéphane Lambion, Victor Malzac, tous quatre fondateurs de la revue papier Point de Chute, que les curieux de poésie contemporaine n’hésiteront pas à commander. (Et le prix en est modique.)

Naturellement, ces nouvelles orientations n’annulent pas celles qui ont déjà été prises. André Bellatore, Ariane Beth, Sophie Chambon, L.J. Crown, Laure-Anne Fillias-Bensussan poursuivront dans leurs voies ou en exploreront d’autres. Et bien sûr, de nouveaux auteurs (vous peut-être) nous rejoindront.

4 Faire vivre la revue

Fragile a besoin de votre aide. Ne vous contentez pas de la lire, faites aussi des commentaires, partagez, diffusez, sur les réseaux sociaux et dans vos courriels, les liens qui conduisent à la revue et à ses articles : vous montrerez ainsi sur l’Internet qu’une revue de création peut être non seulement active mais qu’elle peut aussi engendrer de l’activité, qu’une revue de création peut donc être pleinement vivante…

Ne vous contentez de lire Fragile,

faites-la lire,

c’est dans votre pouvoir.*

 

Bonne santé et bon travail à tous !

*Commencez, par exemple, par diffuser cette lettre auprès de vos amis.

Laisser un Commentaire